Test Pixel 7 Pro : Google met Apple KO

24


Voilà plus d’une semaine que nous utilisons quotidiennement le Pixel 7 Pro de Google. Sur le papier, la promesse est belle. Le Pixel 7 Pro est proposé à un tarif bien plus abordable que ses concurrents directs sur le segment ultra-pretium.

Pourtant, il n’a rien à leur envier. Nouvelle puce, appareil photo plus prometteur que jamais, design revu et corrigé, nouvelles fonctionnalités… Vous l’aurez compris, le Pixel 7 Pro fait envie. Mais peut-il rivaliser avec les mastodontes d’Apple et Samsung ?

Google y croit. En France, la marque a réussi à gagner des parts de linéaires dans les boutiques, une première depuis des années. Le grand public verra donc les Pixel 7 et 7 Pro sur les étales, pourra les toucher, les essayer. Les vendeurs pourront aussi les conseiller puisque Google déploie une force de vente chez ses partenaires (dont les trois grands opérateurs).

Pour accompagner le lancement, l’américain propose des offres exclusives alléchantes et met en place une campagne publicitaire de grande ampleur. Vous verrez donc les Pixel 7 et 7 Pro partout, aux arrêts de bus, à la télévision, sur internet, les réseaux sociaux etc.

Google en est sûr, ses nouveaux smartphones ont de quoi séduire. Le Pixel 7 Pro s’adresse aux utilisateurs les plus exigeants, les professionnels ou encore les créatifs. Pour le grand public, le Pixel 7 est là, avec son prix encore plus intéressant.

Comme nous l’expliquions précédemment, sur le papier Google a un boulevard devant lui. À condition que ses smartphones assurent au quotidien. Après plusieurs jours de test, voici ce que l’on pense du Pixel 7 Pro, modèle le plus avancé de la marque.

Prix et disponibilité du Pixel 7 Pro

test pixel 7 pro prix

© Presse-citron

Le Pixel 7 Pro est disponible au prix de 899 euros en version 128 Go. Il se décline également en version 256 Go à 999 euros. Proposé en trois coloris (Vert Sauge, Neige et Noir Volcanique), il ne franchit donc pas la barre symbolique des 1000 euros. Surtout, il est bien plus abordable que ses concurrents directs, les iPhone 14 Pro Max et Galaxy S22 Ultra.

Pour le lancement et jusqu’à épuisement des stocks, Google propose une offre exceptionnelle. Pour tout achat d’un Pixel 7 Pro, une montre Pixel Watch (d’une valeur de 379 euros) ou des écouteurs Pixel Buds Pro(219 euros) vous sont offerts.

Google Pixel 7 Pro 128 Go au meilleur prix
Prix de base : 899 €

Voir plus d’offres

Google Pixel 7 Pro 256 Go au meilleur prix
Prix de base : 999 €

Voir plus d’offres

Original et élégant

Quel plaisir de retrouver chaque année les nouveaux Pixel. S’il existe une marque capable de prendre des risques en matière de design, c’est bien Google. S’il s’est parfois cassée les dents, l’américain semble avoir trouvé le bon compromis entre élégance et originalité.

L’année dernière, le Pixel 6 Pro nous avait déjà tapé dans l’oeil mais se révélait trop massif au fil du temps. Avec le Pixel 7 Pro, Google reprend ce qui nous a plus chez son prédécesseur et améliore ce qui nous chagrinait.

Ainsi, le Pixel 7 Pro est plus fin, un poil plus léger, légèrement plus élancé mais surtout bien mieux conçu. Cela n’aura échappé à personne, après l’avoir physiquement dissimulé (comme pour afficher son travail logiciel), Google semble vouloir montrer qu’il a travaillé sur le matériel, aussi il arbore désormais ses trois optiques.

Le Pixel 7 Pro a fière allure dans son bel écrin fait à plus de 80% de matières recyclées. Bien sûr il reste imposant, bien sûr il s’utilise difficilement à une main. C’est le lot de tous les smartphones équipés d’un écran de plus de 6,5’’, comme l’iPhone 14 Pro Max ou le Galaxy S22 Ultra, ses deux principaux concurrents.

L’écran justement, légèrement incurvé sur les bords, participe grandement à l’aspect premium du Pixel 7 Pro. De technologie OLED LTPO, il affiche les contenus avec une définition QHD+ et dispose d’un taux de rafraîchissement variable jusqu’à 120 Hz. Ne mâchons pas nos mots, l’écran du Pixel 7 Pro est une pure merveille.

Nous ne vous barberons pas avec les chiffres, ils sont à la hauteur des meilleurs modèles du marché, dont les iPhone 14 Pro Max et Galaxy S22 Ultra. Très lumineux, il affiche des contrastes infinis et une colorimétrie aux petits oignons. Un régal au quotidien.

On retiendra que le Pixel 7 Pro s’adresse désormais à un public plus large. Les quelques changements esthétiques, le choix des coloris, les lignes plus léchées sont autant d’atouts qui permettront de toucher des profils autres autre que celui du « geek ». Le Pixel 7 Pro joue dans la cour des très grands, et il le montre.

Nouvelle puce maison

test pixel 7 pro ecran

© Presse-citron

Depuis le Pixel 6, les smartphones de Google intègrent une puce de son cru. Les Pixel 7 et 7 Pro inaugurent donc la Tensor G2, deuxième génération des puces maison. Elle est associée à 12 Go de RAM et 128 ou 256 Go de stockage.

Contrairement à la grande majorité des constructeurs, Google a choisi de ne pas faire la course aux performances. Comme la première génération, la Tensor G2 n’explose pas les scores sur les différents benchmarks. Et comme disait ma professeure de philosophie « on s’en bat l’oeil avec le cuissot de la sauterelle » (oui c’était une originale).

Alors oui, le Pixel 7 Pro ne brille pas par ses performances brutes. Mais au quotidien, il répond parfaitement aux besoins de n’importe quel utilisateur. Vous êtes en recherche de productivité ? Il assure. Vous êtes plutôt photographe ou vidéaste ? Il gère aussi.

Peut-être aimez-vous jouer aux jeux 3D les plus exigeants ? Aucun problème non plus. Enfin presque. Certains titres comme Fortnite par exemple tournent à 30 fps seulement et peuvent occasionner un peu de chauffe. En dehors des gamers purs et durs, cela ne pose pas de gros soucis au quotidien.

test pixel 7 pro review autonomie

© Presse-citron

Car Google semble surtout avoir optimisé sa puce pour son logiciel. Vous ne rencontrerez aucun bug et profiterez d’Android 13 jusqu’à « sa substantifique moelle » dixit Rabelais dans Gargantua (décidément cette prof de philo…).

Enfin, la Tensor G2 permet d’améliorer le traitement numérique des images en photographie et vidéo, mais aussi de proposer de nouvelles fonctionnalités propres aux Pixel 7 et 7 Pro.

Des fonctionnalités exclusives

test pixel 7 vs 7 pro qualite ecran

© Presse-citron

Justement, parlons logiciel. Le Pixel 7 Pro embarque donc Android 13 avec la légère surcouche propre aux smartphones de Google. Le constructeur promet un suivi de cinq ans, ce qui fait des Pixel 7 et 7 Pro les smartphones Android les plus durables, quasiment au même niveau que les iPhone (jusqu’à 6 ans).

Ce nouvel Android n’est pas une mise à jour majeure de l’OS mais reste quand même la meilleure version d’Android disponible sur le marché, et de loin.

Google renforce la sécurité grâce à la puce Titan M2 et stocke plus de données en local. D’ailleurs les Pixel 7 et 7 Pro proposent deux méthodes de déverrouillage : la reconnaissance faciale 2D (plus rapide) et le lecteur d’empreintes sous l’écran (plus sûr). La petite nouveauté bienvenue est l’intégration d’un VPN (en natif). Ce petit plus fait normalement partie de l’offre Google One 2 To (payante). Nous n’avons pas pu le tester puisqu’il sera disponible « bientôt ».

Les possibilités de personnalisation sont quasiment infinies, l’interface est fluide et intuitive, tous les services Google sont bien évidemment complètement intégrés au logiciel. En résumé, si vous aimez les services Google, vous allez adorer l’interface des Pixel 7.

test pixel 7 pro acheter

© Presse-citron

C’est presque devenu une tradition chez Google, chaque sortie de nouveaux Pixel donne lieu au lancement de nouvelles fonctionnalités logicielles. Cette année, la plus intéressante est sans aucun doute la transcription des messages vocaux. Très à la mode, ces messages n’arrivent pas toujours au bon moment (en réunion par exemple). Google propose donc (pour le moment uniquement dans l’application Messages) de les transcrire en message écrit d’un simple geste. Impressionnant.

En France, le dictaphone adopte enfin les dernières mises à jour dont la transcription (vous parlez, le téléphone écrit). La dictée vocale dans les message s’améliore : on peut désormais contrôler par la voix les corrections. D’ailleurs on peut envoyer un message de A à Z grâce à Google Assistant. Pratique et efficace.

Enfin, et c’est bien dommage pour les consommateurs français, certaines nouveautés restent exclusives au marché américain ou à un public anglophone. Par exemple, les Pixel 7 et 7 Pro peuvent intégrer des emojis énoncés par la voix, mais cela ne fonctionne pas en français.

Le Pixel 7 Pro, nouveau roi de la photo

Longtemps qualifié de professionnel des algorithmes, Google met le paquet cette année sur le matériel photographique. Au programme trois optiques assurant au Pixel 7 Pro la polyvalence qu’il manquait à ses prédécesseurs. Voyez plutôt :

  • un objectif grand-angle (f/1,85 – champ de vision 82°) avec capteur de 50 Mpxl (1/1,31’’ – photosites de 1,2 µm)
  • un objectif ultra grand-angle (f/2,2 – champ de vision 125,8°) avec capteur de 12 Mpxl (photosites de 1,25 µm)
  • un téléobjectif (f/3,5 – champ de vision 20,6°) avec zoom optique 5x et capteur de 48 Mpxl (photosites de 0,7 µm) ; Super Des Zoom jusqu’à 30x
  • à l’avant un objectif ultra grand-angle (f/2,2 – champ de vision 92,8°) avec capteur de 10,8 Mpxl (photosites de 1,22 µm)
Pixel 7 Pro

© Presse-citron

Ceux qui connaissent les smartphones Pixel savent que Google est capable de réaliser des prouesses avec des optiques modestes. En équipant son Pixel 7 Pro d’optiques dernier cri, l’américain hisse son nouveau smartphone au rang de roi de la photo.

Oui, les ingénieurs ont réussi à optimiser les algorithmes pour qu’ils exploitent au mieux le potentiel des capteurs. En résultent des photos de grande qualité, de jour comme de nuit.

Dans quasiment tous les domaines, le Pixel 7 Pro surclasse ses concurrents directs. Mais c’est surtout de nuit que l’on observe un vrai fossé entre le modèle de Google et ses rivaux. La magie des algorithmes, encore et toujours.

Alors, oui, certains préfèreront l’aspect plus naturel des photos de l’iPhone 14 Pro Max. D’autres les couleurs plus flashy du Galaxy S22 Ultra. Le Pixel 7 Pro est entre les deux.

Il aurait pu complètement faire oublier les modèles d’Apple et Samsung s’il s’était montré plus précis dans l’exercice du portrait. Si les résultats sont souvent tout aussi convaincants, il lui arrive de tomber dans les pièges classiques du détourage raté (mèches de cheveux floues, contours imprécis, etc.). Rien de très dérangeant, mais puisqu’à ce niveau tout se joue sur les détails…

Le Pixel 7 Pro, bien que doué, reste un petit cran en dessous du Galaxy S22 Ultra dans l’exercice de la photo à distance. Le zoom 5x est bluffant, jusqu’à 10x il est convaincant. Au-delà, il est médiocre. On peut donc aller plus loin avec le modèle de Samsung.

Les fonctionnalités magiques

Chez Google, l’expérience photo passe aussi par l’édition. Les outils proposés par Google sont toujours aussi impressionnants, notamment la gomme magique. Cette année, l’américain inaugure le « défloutage ». Grâce à la puissance de la puce Tensor G2, il est possible de corriger les photos floues d’un simple geste. Mieux, on peut corriger d’anciennes photos floues disponibles dans Google Photos. Bluffant.

Le Pixel 7 Pro étend également ses options d’accessibilité au domaine de la photographie. Ainsi, une fonction permet aux aveugles et malvoyants de se laisser guider par Google Assistant pour shooter leurs plus beaux selfies.

Et pour la vidéo ?

Jusqu’à maintenant, Google n’a pas réussi à se hisser au niveau de ses concurrents en matière de vidéo. Le Pixel 7 Pro ne changera pas les choses. S’il est possible de filmer avec la même qualité (4K à 60 im/s) avec une stabilisation impressionnante (comme sur la plupart des smartphones ultra premium cette année), son mode cinématique ne convainc pas.

Cette nouvelle fonctionnalité très à la mode (comme un portrait en vidéo) n’est pas aussi bien finie que sur les derniers iPhone 14. Le détourage manque de précision, le bokeh de naturel. Par ailleurs, le logiciel a du mal à basculer la mise au point du premier plan à l’arrière-plan. Une mise à jour corrigera sans doute le problème, mais à l’heure où nous écrivons ces lignes, il reste un peu de travail.

Autonomie nettement améliorée

test pixel 7 pro

© Presse-citron

Le cas du Pixel 7 Pro est sans doute l’un des plus surprenants. Selon les résultats de notre laboratoire de test 01Lab, son autonomie est plus ou moins identique à celle de son prédécesseur, soit 14h07 en utilisation polyvalente et 14h26 en streaming vidéo. Des scores assez moyens.

Pourtant, notre expérience quotidienne ne reflète pas ces résultats. En effet, habituellement utilisateurs d’un iPhone 14 Pro Max, nous avons peu ou proue utilisé notre Pixel 7 Pro avec la même intensité. Et nous avons été agréablement surpris par son endurance finalement très proche de celle de l’iPhone 14 Pro Max.

En utilisation polyvalente, nous avons tenu une journée et demie. À 15h, il nous restait 20% de batterie. On ne peut donc pas dire que le Pixel 7 Pro est aussi bon dans le domaine que l’iPhone 14 Pro Max ou l’iPhone 14 Plus mais il se hisse dans le haut du panier.

Alors pourquoi tant de différences avec les résultats du labo ? Selon le responsable du laboratoire, cela peut s’expliquer par la variation de la fréquence de rafraîchissement de l’écran, très énergivore lors des tests en laboratoire selon la dalle utilisée.

La puce Tensor G2 peut aussi avoir sa part de responsabilité. En effet, lors des tests, certains coeurs du processeur sont davantage sollicités que lors d’une utilisation en conditions réelles. C’est d’ailleurs pour cette raison que nous combinons tests en laboratoires et ressentis au quotidien.

Recharge lente

test pixel 7 pro qualite ecran

© Presse-citron

Comme l’iPhone 14 Pro Max, le Pixel 7 Pro ne brille pas par sa vitesse de recharge. Il atteint les 50% en 33 minutes avec un chargeur de 30 W (alors qu’il plafonne à 23 W) ce qui est plutôt moyen. Comptez 1h40 pour une charge complète. Là encore, on a vu beaucoup mieux, notamment du côté d’OPPO ou de Xiaomi.

Le Pixel 7 Pro est aussi compatible avec la charge sans fil et la charge inversée. Des indispensables pour un modèle premium.

Google Pixel 7 Pro 128 Go au meilleur prix
Prix de base : 899 €

Voir plus d’offres

Google Pixel 7 Pro 256 Go au meilleur prix
Prix de base : 999 €

Voir plus d’offres

Notre avis sur le Pixel 7 Pro

Vous l’aurez sans doute compris à la lecture de ce test, le Pixel 7 Pro nous a séduits. Élégant et original, il dispose de toutes les caractéristiques attendues d’un smartphone premium. Performant, endurant, il dispose d’une interface léchée et intuitive.

Mais qui dit Pixel, dit photo. Et une fois encore, Google surclasse ses concurrents sur ce terrain. À grands coups d’algorithmes, il brille là où ses rivaux sont en difficulté.

Alors oui, le Pixel 7 Pro a quelques défauts. Il gagnerait à se montrer encore plus endurant et à s’accompagner d’un système de charge plus rapide. On aimerait aussi qu’il soit aussi doué en vidéo qu’en photo.

Mais il y a un point non négligeable qui nous fait accepter plus facilement ces petites faiblesses : son prix. Google n’augmente pas ses tarifs par rapport à l’année dernière et propose toujours son Pixel le plus premium sous la barre des 1000 euros.

Le Pixel 7 Pro est commercialisé à partir de 899 euros quand son homologue Pommé, l’iPhone 14 Pro Max, coûte 1 479 euros ! Le Galaxy S22 Ultra, lui, coûtait 1260 euros à sa sortie. Alors s’il n’y avait qu’un smartphone premium à vous conseiller cette année, ce serait bien ce Pixel 7 Pro.

Google Pixel 7 Pro

899€

test pixel 7 vs 7 pro avis

Performances et interface


9.0/10

Autonomie et recharge


8.0/10

Rapport qualité-prix


10.0/10

On aime

  • Design élégant et original
  • Ecran magnifique
  • Roi de la photo
  • Autonomie améliorée
  • Prix contenu

On aime moins

  • Performances justes avec certains jeux 3D
  • Autonomie encore perfectible
  • Recharge lente
  • Portraits et mode cinématique à travailler


Leave A Reply

Your email address will not be published.

rabit tradon seo tool seo hyperlink with keyword generate reset