lequel est le meilleur en photo ?

20


D’un côté, nous avons l’iPhone 14 Pro, le nouveau fleuron d’Apple et donc le smartphone le plus puissant et le plus abouti jamais lancé par la firme. De l’autre, son prédécesseur, l’iPhone 13 Pro. La logique voudrait que le premier écrase le second en photo, mais nous avons eu envie d’en avoir le coeur net. Et nous avons bien fait.

L’iPhone 14 Pro au meilleur prix

Prêt à succomber aux charmes du tout dernier iPhone ? Voici les prix les plus bas du marché. Et en prime, on vous ajoute aussi ceux de l’iPhone 13 Pro.

iPhone 14 Pro 128 Go au meilleur prix Prix de base : 1 329 €

Voir plus d’offres

iPhone 13 Pro 128 Go au meilleur prix Prix de base : 1 159 €

Voir plus d’offres

test iphone 14 pro max vs 13 pro design

© Presse-citron

Un récapitulatif technique avant de commencer

Avant d’opposer les deux iPhone, sans doute est-il préférable de rappeler brièvement ce qu’ils proposent sur le terrain de la photo.

L’iPhone 13 Pro embarque trois capteurs de 12 millions de pixels. Avec trois distances focales. Ces capteurs sont en effet respectivement couronnés d’un grand angle ouvrant à f/1.5, d’un ultra grand angle ouvrant à f/1.8 et d’un téléobjectif ouvrant à f/2.8 et offrant un zoom optique 3x. Le capteur principal est aussi stabilisé et on retrouve toutes les technos habituelles avec Deep Fusion, le Smart HDR4 ou encore le ProRAW.

Des technologies que propose aussi l’iPhone 14 Pro. Un iPhone 14 Pro qui hérite du même zoom optique. Le reste, en revanche, change.

Le capteur principal monte à 48 millions de pixels, et il s’accompagne d’un grand angle ouvrant à f/1.78 et d’un tout nouveau système de stabilisation mécanique. Le capteur placé sous l’ultra grand angle affiche toujours 12 millions de pixels de définition, mais il est plus grand, avec des photosites plus gros. L’optique ouvre à f/2.2. L’iPhone 14 Pro embarque aussi le Photonic Engine, une nouvelle technologie de traitement de l’image.

Sur le papier, donc, on a des optiques un peu moins lumineuses sur le dernier iPhone, ce qui est bien entendu compensé par le fait que les capteurs sont physiquement plus gros. La définition est meilleure et le téléphone propose en plus une nouvelle techno de traitement de l’image avec un tout nouveau système de stabilisation.

Il semble donc plutôt bien armé pour supplanter son prédécesseur, mais il faut parfois se méfier des apparences…

Le comparatif photo

Ce qui nous amène bien entendu à la partie qui vous intéresse, à savoir le comparatif photo. Un comparatif qui va directement opposer chaque focale. Et bien sûr, à chaque fois, les photos ont été prises en automatique, au même moment. Le tout garanti sans retouches.

Pour mieux opposer les photos, nous vous recommandons de les ouvrir dans la galerie, ou de les télécharger.

Le grand angle

Les grands angles sont, comme toujours avec Apple, très efficaces de jour. Ils récupèrent beaucoup de détails sur les scènes photographiées, avec une netteté omniprésente et une dynamique qui incite au respect. Les images crépitent et elles donnent l’impression d’être pleine de vie.

Cela étant, au premier abord, il est aussi très difficile de les distinguer. L’iPhone 14 Pro ne se démarque pas, même en zoomant loin dans l’image. L’iPhone 13 Pro parvient ainsi à l’égaler en dépit de son capteur d’ancienne génération.

A ce propos, il faut d’ailleurs souligner un point important : sur les modes automatiques, l’iPhone 14 Pro capture des images de 12 millions de pixels de définition. La pleine définition est uniquement accessible sur le ProRaw.

En soirée et en intérieur, les deux téléphones sont une fois encore au coude à coude. Belle sensation de netteté, dynamique impressionnante, couleurs naturelles, ils produisent des images de qualité. Des images qui offrent une fois encore un rendu identique. Du moins à première vue.

Cette fois, lorsqu’on zoome, on constate en effet plus de différences. L’iPhone 14 Pro offre un rendu plus lisse, l’iPhone 13 Pro se montre donc plus précis. En témoignent les détails du pull de la jeune femme, ou même ceux de son sac à main. Contre toute attente, l’ancien iPhone semble donc être un poil au-dessus de son remplaçant.

Pour tenter de les départager, je me suis donc placé dans une pièce fermée, rideaux tirés. Dans les deux cas, les iPhone ont shooté avec une durée d’exposition d’une seconde.

A première vue, rien de frappant. Toutefois, lorsqu’on zoome dans l’image, on constate que l’iPhone 14 Pro a récupéré plus de détails. La figurine est nettement moins floue, de même pour les roches placées derrière. Chaque détail de la pierre est visible, contrairement à l’iPhone 13 Pro qui a eu la main lourde au niveau du lissage.

Que peut-on en déduire ?

Contrairement à ce que l’on aurait pu penser, dans des conditions lumineuses normales, les deux téléphones offrent un résultat assez similaire sur le grand angle, et ce en dépit du fait que l’iPhone 14 Pro embarque un tout nouveau capteur. 

Il faut vraiment shooter en basse luminosité pour voir une quelconque différence. Avec des résultats parfois surprenants. Le tout dernier iPhone semble en effet plus à l’aise sur les scènes très complexes. A contrario, l’iPhone 13 Pro s’en sort mieux en intérieur. Il faut en revanche rappeler que ce dernier, contrairement à son remplaçant, a pu profiter d’une année de mises à jour logicielles. Apple aura sans doute besoin d’un peu de temps pour parvenir à tirer pleinement parti de son nouveau capteur de 48 millions de pixels.

Le changement de longueur focale – on passe d’un 26 mm à un 24 mm – ne m’a pas particulièrement gêné. Certes, le cadrage n’est pas exactement le même, mais ce n’est pas perturbant.

L’ultra grand angle

Passons maintenant sur l’ultra grand angle. Qui change un peu sur l’iPhone 14 Pro. Apple a en effet opté pour un capteur un peu plus grand, ce qui a pour conséquence d’entrainer aussi une augmentation de la taille de ses photosites. En théorie, il doit donc obtenir de meilleurs résultats en basse luminosité. Mais est-ce réellement le cas ?

A première vue, de jour, les deux iPhone obtiennent les mêmes résultats. Des images piquées, une dynamique qui en met plein les yeux, on pourrait croire qu’ils offrent un rendu identique. Mais ce n’est pas le cas. En étant attentif, on remarque en effet que l’iPhone 14 Pro a réussi à récupérer plus de détails dans les nuages, mais aussi dans l’arbre. Même l’église située dans le fond est plus précise.

Ce que confirme par ailleurs un zoom dans l’image. Que ce soit la texture du mur dans le fond ou encore le toit des maisons au loin, l’iPhone 14 Pro s’est montré plus précis que son prédécesseur.

On change d’ambiance avec cette prise de vue nocturne. Les deux photos ont été prises en même temps, les téléphones étaient au niveau du sol, module photo vers le bas. Au premier abord, le rendu est très similaire, et on constate que l’iPhone 14 Pro a toujours autant de mal à gérer les flares.

Néanmoins, lorsqu’on zoome un peu dans l’image, on réalise que le nouveau téléphone d’Apple s’est montré plus précis. Le meilleur exemple restant celui du visage de la jeune fille en train de marcher avec un bandeau dans les cheveux. Si dans les deux cas ses traits restent flous, l’iPhone 14 Pro offre tout de même le rendu le plus net.

Pour pousser les iPhone dans leurs derniers retranchements, j’ai pris ces photos dans une pièce totalement plongée dans la nuit. Et dans les deux cas, avec une durée d’explosion de deux secondes. Les téléphones étaient bien entendu tenus à la main pour leur compliquer encore un peu plus la tâche.

Les deux rendus sont assez similaires. On conserve une image précise. Les deux téléphones ont bien géré la montée en sensibilité et il y a peu d’artefacts visibles. En zoomant, on constate cependant que l’iPhone 14 Pro est un poil au-dessus. L’image est moins bruitée et le rendu est donc un peu meilleur.

Le bilan :

Ici, on constate que l’ultra grand angle de l’iPhone 14 Pro est clairement au-dessus de celui de l’iPhone 13 Pro. Il est plus précis et il récupère plus de détails, même sur des scènes très compliquées. Maintenant, il faut tout de même zoomer loin dans l’image pour prendre la pleine mesure de ces améliorations.

Le zoom x3

Ce qui nous amène à la dernière focale, à savoir le zoom. Sur le papier, rien ne change d’une génération à l’autre. Néanmoins, l’iPhone 14 Pro affiche deux différences notables : la puce A16 et le Photonic Engine. Mais est-ce que c’est suffisant ?

De jour, on ne peut pas dire que la différence soit flagrante. Dans les deux cas, les photos sont détaillées, avec une belle dynamique et des couleurs assez naturelles. Comme à l’accoutumée, les iPhone tirent en effet vers le chaud, mais c’est plutôt flatteur.

Il faut donc zoomer loin dans l’image pour distinguer les deux téléphones. Le portrait de Batman est légèrement plus détaillé sur le dernier iPhone, notamment au niveau de sa mâchoire.

De nuit, les différences sont plus frappantes. L’iPhone 14 Pro semble mieux gérer les flares. Les enseignes présentes dans le fond sont du même coup un poil plus précises. Ce que confirme d’ailleurs un zoom dans l’image. 

D’ailleurs, il n’y a pas que les enseignes qui sont mieux restituées. L’affiche, par exemple, est un peu plus lisible côté iPhone 14 Pro. Même chose pour les bouteilles du bar ou encore la selle de cheval à l’entrée. Globalement, donc, le zoom de l’iPhone 14 Pro a mieux fait son travail.

Histoire d’en avoir le coeur net, j’ai shooté ces photos dans une pièce plongée dans le noir le plus complet, avec cette fois un temps d’exposition de trois secondes. Bien sûr, je tenais les téléphones à la main.

Et bien là encore, l’iPhone 14 Pro a obtenu de meilleurs résultats que son camarade. La figurine est plus détaillée, de même pour le pot placé derrière ou encore les feuilles de la plante. Chaque reflet, chaque nuance est apparente. L’iPhone 13 Pro a moins bien géré la montée en sensibilité. Les lunettes de la figurine manquent de précision et l’image est globalement plus bruitée.

En résumé :

Je vais être honnête, je ne m’attendais pas à une différence aussi flagrante. Ce qui prouve, finalement, que la puce A16 et Photonic Engine ne sont pas là pour décorer. Ils apportent un réel gain sur les prises de vue.

Le mode portrait

En dehors des trois focales, il faut aussi se pencher sur les modes spécifiques proposés par les iPhone. Comme le mode portrait, par exemple.

De jour, il faut reconnaître que le rendu de l’iPhone 14 Pro est un poil plus impressionnant. C’est en effet lui qui se montre le plus précis. Chaque détail est fidèlement retranscrit. La photo crépite littéralement et cette impression est bien entendu confirmée lorsqu’on zoome dans l’image. Le regard est ainsi plus profond sur l’iPhone 14 Pro. Avec plus de nuances au niveau de l’iris.

En intérieur et sous une belle lumière, les deux iPhone offrent un rendu à première vue très proche. L’image est nette, détaillée, avec un flou très naturel et qui permet de bien dégager le sujet de la scène.

Il faut donc zoomer pour constater des différences importantes. Et encore une fois, l’iPhone 14 Pro se trouve légèrement au-dessus. Il se montre en effet plus précis, ce que l’on constate par exemple au niveau des cils de ma fille ou encore de son pull vert. Les mailles sont clairement visibles sur la photo prise à l’iPhone 14 Pro. De son côté, l’iPhone 13 Pro offre un rendu un peu plus lisse.

De nuit, en extérieur, les deux téléphones sont plus difficiles à départager. Dans les deux cas, on obtient une image précise, avec un découpage net et un flou bien travaillé. Même en zoomant, on ne voit pas de différence notable.

En bref :

Une fois encore, on ne peut pas vraiment parler de révolution, mais l’iPhone 14 Pro est clairement au-dessus de son prédécesseur. Il est plus beaucoup plus précis en plein jour ou même en intérieur. En revanche, lorsque les conditions lumineuses seront plus difficiles, il aura tendance à procéder à un lissage un peu trop marqué qui le placera au coude à coude avec le modèle précédent.

La macro

La macro a été introduite avec les iPhone 13 Pro. Il me paraissait donc légitime d’évoquer ce mode dans ce comparatif. D’autant qu’il reste, cette année encore, réservé aux modèles “pro” de la gamme.

De jour, il faut reconnaître que les deux appareils sont impressionnants. Ils sont capables de générer des images très précises avec un haut niveau de détails. En revanche, le basculement vers le mode macro est toujours un peu hasardeux. Il sera donc préférable de bien penser à activer le bouton pour éviter des décrochages brutaux.

En zoomant, on peut constater des différences flagrantes entre les deux téléphones. L’iPhone 14 Pro se montre en effet plus précis. La dynamique semble aussi bien meilleure dans les ombres.

Curieusement, en intérieur, la différence est moins flagrante, même lorsqu’on zoome loin dans l’image. Un résultat qui s’explique peut-être par le sujet photographié. Un sujet assez “plat”.

C’est ce qui m’a amené à changer un peu les règles du jeu et à shooter dans une pièce plongée dans le noir, avec une expo de deux secondes. Les téléphones, cette fois, étaient posés sur un livre pour être au même niveau. Et une fois encore, l’iPhone 14 Pro a complètement pris le dessus sur son camarade. L’image est bien plus détaillée de son côté, on arrive même à voir les mailles de la housse de couette.

Et en zoomant, on constate que c’est aussi lui qui a mieux géré la montée en sensibilité. L’iPhone 13 Pro a entamé un lissage général qui lui a aussi fait perdre de nombreux détails.

Le bilan :

Vous l’avez compris, mais là encore c’est l’iPhone 14 Pro qui l’emporte. De peu, bien sûr, mais il gagne tout de même la manche.

Le ProRAW

Il m’était bien entendu impossible de ne pas parler du ProRaw. Et je vais bien entendu commencer par un peu de théorie.

Le ProRaw est un format propre à Apple, un format qui combine les informations d’un fichier RAW, et donc un format sans compression, avec le traitement d’image propre aux iPhone. Concrètement, donc, c’est un format brut qui offre un peu plus de flexibilité en post production, mais avec des morceaux de pommes quand même.

Le ProRaw est bien entendu disponible sur toutes les focales, mais il y a une particularité propre à l’iPhone 14 Pro. Comme je l’expliquais tout à l’heure, lorsqu’on shoote sur le grand angle, on profite de la pleine définition du capteur. Soit 48 millions de pixels. Et c’est donc dans cet usage précis que j’ai opposé les deux appareils. Je me suis donc limité à cette seule focale pour le bien de ce comparatif.

De jour et au premier coup d’oeil, les résultats sont globalement similaires. Enfin en dehors de la définition et du poids des photos bien sûr. Comptez une moyenne de 30 Mo par photo sur l’iPhone 13 Pro, contre une moyenne de 70 Mo pour l’iPhone 14 Pro.

Et suivant les images, vous pourrez même monter à plus de 130 Mo. Oui, ça fait mal et il sera préférable de prévoir en amont lorsque vous choisirez la capacité de stockage de votre nouvel iPhone.

En zoomant, on entre logiquement dans un autre monde. Le capteur de l’iPhone 14 Pro étant mieux défini, il parvient à récupérer beaucoup plus de détails. En témoignent par exemple les poils du poitrail de Romy. Chaque poil est fidèlement restitué sur le dernier iPhone et ce n’est pas le cas du modèle précédent.

L’exposition reste en revanche assez fragile, comme en témoigne le mur derrière le sujet. Les blancs ont en effet tendance à brûler très vite et un travail en post production sera donc nécessaire pour corriger le tir.

Une bonne première impression confirmée avec cette autre photo, la plus lourde de notre sélection. Encore une fois, au premier coup d’oeil, on ne voit pas grande différence entre les deux images, si ce n’est que celle prise avec l’iPhone 14 Pro semble un poil plus détaillée.

Mais lorsqu’on zoome, c’est la révélation. Chaque brin d’herbe est correctement restitué. Mieux encore, le dernier iPhone arrive aussi à récupérer plus de détails dans les ombres. Comme la texture des pierres par exemple.

J’étais évidemment curieux de savoir comment l’iPhone 14 Pro allait se comporter dans des conditions lumineuses difficiles. Avec un capteur aussi bien défini, il partait avec un sacré handicap. Mais là encore, j’ai été agréablement surpris. Le dernier iPhone arrive à produire des images beaucoup plus détaillées une fois encore, avec très peu de bruit. 

La montée en sensibilité semble avoir été particulièrement bien gérée sur cette scène. Et lorsqu’on zoome loin dans l’image, on constate que la statuette est plus nette et plus détaillée sur l’iPhone 14 Pro.

Le résumé :

Le constat est pour moi sans appel. En ProRAW, l’iPhone 14 Pro est bien au-dessus de son prédécesseur. Apple a su exploiter intelligemment la belle définition de son capteur principal.  C’est d’autant plus impressionnant que l’iPhone 14 Pro n’a connu qu’une seule mise à jour depuis son lancement. L’écart devrait logiquement se creuser au cours de ces prochains mois.

Et les selfies alors ?

Mais il nous reste encore un point à évoquer : les selfies. Si la définition ne change pas, l’iPhone 14 Pro propose une ou deux améliorations, comme une optique plus lumineuse et un autofocus. J’avais donc très hâte de le tester dans cet usage.

Sur ce selfie pris en intérieur, j’ai voulu voir comment se comportaient les iPhone avec deux sujets. Et si le rendu global est sensiblement le même, on peut tout de même constater que l’iPhone 14 Pro a réussi à récupérer un peu plus de détails, que ce soit au niveau de la peau ou encore des vêtements. Une impression confirmée lorsqu’on opère un zoom sur l’image.

Histoire de confirmer cette impression, j’ai donc procédé à un second test. Cette fois, je me suis mis dans une pièce sombre, avec pour seul éclairage un rayon lumineux provenant de la fenêtre. Cette fois, le résultat est sans appel, l’iPhone 14 Pro se montre le plus précis. 

Non content de récupérer un maximum de détails, il gère aussi mieux la montée en sensibilité. Il y a moins d’artefacts. On apprécie également le rendu naturel de la peau.

Pour résumer :

Là, clairement, on voit qu’Apple a fait un gros boulot sur les selfies et l’autofocus de la caméra frontale apporte un plus indéniable.

Acheter les iPhone 14 Pro et iPhone 13 Pro

Ce comparatif vous a aidé à faire votre choix. Voici les meilleurs prix pour les iPhone 14 Pro et iPhone 13 Pro.

iPhone 14 Pro 128 Go au meilleur prix Prix de base : 1 329 €

Voir plus d’offres

iPhone 13 Pro 128 Go au meilleur prix Prix de base : 1 159 €

Voir plus d’offres

Et si on concluait ?

Alors, que peut-on déduire de toutes ces photos ?

Avec ce nouveau module photo, nous nous attendions à tomber littéralement sous le charme de l’iPhone 14 Pro. Cela n’a cependant pas été le cas. En réalité, à première vue, le nouvel iPhone offre un rendu très proche du modèle précédent et il faut se pencher sur les détails pour voir des différences flagrantes. Du moins pour les modes normaux. En ProRaw, la différence est plus palpable. Et la pleine définition du capteur permet de recomposer sa scène à la volée.

Il faut d’ailleurs noter que ce nouveau capteur permet aussi au téléphone de gagner en flexibilité. Il nous permet de gagner un niveau de zoom supplémentaire, le 2x. Un niveau de zoom qui résulte d’un crop effectué directement au sein du capteur principal, certes, mais qui se montre tout de même très pratique.

Il reste maintenant à espérer que les prochaines mises à jour permettront à l’iPhone 14 Pro de briller un peu plus.

Leave A Reply

Your email address will not be published.

rabit tradon seo tool seo hyperlink with keyword generate reset